Quand Corruption, suscite des Vocations – Partie 3

Nous vous proposons aujourd’hui de revenir sur l’important dossier dit « Katina ».

Au milieu des années 90, des millionnaires américains et italiens débarquent chez M. Said Mschangama avec pour objectif, acheter une partie de l’île de Mohéli sur le littoral de Nioumachwoi et une partie de l’île d’Anjouan dans la région de Bimbini.

Durant des semaines, le Ministre des Finances de l’époque (dit Tahomba), a plaidé en faveur pour ce fameux dossier devant son beau-père de Président, feu Saïd Mohamed Djohar (paix à son âme). Par éclair de génie, ce dernier a refusé catégoriquement la vente à ses hommes d’affaires pour le moins douteux.

Toutefois, cet épisode montre à quel point l’homme avait un pouvoir inexplicable.