Les 10% du Cyclone Kenneth

« Nous devons compter sur nous-mêmes et sur nos propres moyens avant de faire appel aux partenaires »

Le Gouvernement a mis en place « Une enveloppe d’urgence, en attendant qu’un bilan soit établi. Cette enveloppe d’urgence sera la contribution de tous les fonctionnaires de l’État, de tous les employés des entreprises publiques à hauteur de 10% de leur salaire » a annoncé le Président Azali Assoumani à Mitsamiouli.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le passage du cyclone Kenneth la nuit du mercredi 24 avril dernier dans notre pays a causé des pertes humaines et des dégâts matériels considérables. Cette catastrophe naturelle a laissé derrière elle un chagrin et une dévastation des biens des Comoriens de quatre îles. La population et le Gouvernement du Président  Azali Assoumani se mobilisent pour déployer tous les moyens nécessaires afin de soutenir les sinistrés.

Sans perdre du temps, après quelques heures du passage de Kenneth, le Président  Azali Assoumani s’est rendu le jeudi matin au siège de la direction nationale de la sécurité civile (Dgsc) pour s’enquérir de la situation. Il a ensuite fait le déplacement pour rencontrer les sinistrés à l’hôtel Retaj et participé avec l’ambassadeur de Chine au déblaiement de la route barré par un arbre. Le Président  continu d’aller à la rencontre de la population et à bien observer lui-même les dégâts. Le vendredi, il a fait la prière à Mitsamiouli au nord de Ngazidja et samedi, il s’est rendu au sud de Ngazidja à Foumbouni.

 Pour soutenir les sinistrés et relever les défis imposés par Kenneth, le Président  fraîchement réélu a annoncé que, les comoriens ne doivent pas attendre l’aide extérieur pour reconstruire leur pays qui vient de subir « la plus grosse catastrophe naturelle de ces dernières décennies ». C’est pourquoi d’ailleurs, le Chef de l’État préconise que « nous devons compter sur nous-mêmes et sur nos moyens avant de faire appel aux partenaires ».

Dans un message adressé à la nation à la mosquée de vendredi de Mitsamiouli, le Chef de l’Etat M. Azali Assoumani a exposé les mesures d’urgence prises par le Gouvernement pour aider les familles touchées par la catastrophe. Ainsi, avant qu’un bilan soit établi, « une enveloppe d’urgence » a été mis à la disposition.

« Cette enveloppe d’urgence sera la contribution de tous les fonctionnaires de l’État, de tous les employés des entreprises publiques à hauteur de 10% de leur salaire. Cette somme sera mise à disposition pour les urgences et sera ponctionnée lors du paiement des salaires du mois de mars. Pour le mois d’avril, ce sont les superstructures qui contribueront à hauteur de 10% de leurs salaires également, pour répondre à l’urgence des dégâts causés » annonça le Président avant de convier  les Comoriens à s’unir pour  « reconstruire ce qui a été démoli, rebâtir ce qui a été détruit, redonner espoir à celles et ceux qui l’ont perdu et repartir de l’avant. »

A travers une enquête menée par des internautes, sur 500 personnes interrogées 98% des Comoriens de l’intérieur et de l’extérieur ont entendu l’appel du Président et se disent prêts à contribuer, afin de soutenir les sinistrés et reconstruire le pays. De plus, 87% des fonctionnaires disent être « d’accord » avec le gouvernement à céder « avec plaisir » 10% de leur salaire.

À titre de rappel, selon un communiqué publié hier par le Gouvernement, le bilan provisoire du cyclone Kenneth « fait état de 4 morts, de 182 blessés et 15 000 déplacés » à cela s’ajoute d’autres dégâts matériels dont « la destruction de plusieurs hectares de plantations et des centaines d’habitations. Des installations électriques et de communication ont également été endommagées ».

Cham-S