Nadia Tourqui, la femme qui voulait mettre les Comores à feux 💥

Elle avait pris les devants en se faisant passer pour une généreuse. Elle a créé le mouvement de la Troisième voie avec des moutons. Elle avait investi les réunions de la société civile pendant le dialogue entre les acteurs politiques et l’Union africaine. Au fond, elle ne voulait que le chaos, l’anarchie et la guerre dans son pays. Elle reste une véritable pionne de la France, une espionne des réseaux sulfureux et une jolie femme pour tous les ambassadeurs en poste à Moroni. Nadia Tourqui, c’est son nom.

Elle est jolie comme une éthiopienne mais la femme se distingue par sa folie de grandeur, sa culture du mal et son addiction à l’alcool et à l’argent.

Son but était de mettre le pays dans une guerre infernale et partir s’installer en France. Utilisée par la France, elle fait le sale boulot avec fierté. Sans gêne ni remords. Tout le monde connait tout ce qu’il faisait quand il était au Sénégal mais on en reviendra dans les prochains jours.

Mais ce qui est stupéfiant, elle fait signer une lettre à tous les candidats demandant UNE INTERVENTION DE L’ARMEE FRANÇAISE AUX COMORES APRES LES ELECTIONS. C’est un des 12 candidats à l’élection présidentielle qui l’a confirmé. La lettre est disponible, elle sera bientôt mise en ligne. Il s’agit, en fait, d’un plan diabolique qui consistait à pousser les deux armées comorienne et française à se battre avec toutes les conséquences que cela suppose. Nous venons d’apprendre qu’elle a pris le vol ce mardi 9 avril pour la France. Cette femme mérite 150 ans de prison. Il faut l’arrêter au plus vite possible…

Mohamed Soulé, architecte, Moroni