🇰🇲 🌪💥 Tentative de déstabilisation du pays : Un ancien candidat a voulu perpétré une déstabilisation dans le pays

L’un des plus proche collaborateur de l’ancien candidat Achmet Said Mohamed a dévoilé leur mission de vouloir déstabiliser le pays.

« Notre objectif était de faire des actions pour bloquer le processus électorale. Nous avons choisi trois lignes pour déstabiliser le pays et stopper la proclation des résultats de la Ceni : la première était d’exposer le pont de Bangwa la Hambou. La deuxième c’est de barrer la route de Mitsamiouli et la troisième était d’attaquer la prison afin de libérer les journalistes. » A divulgué l’un des lieutenants du mouvement Hury du candidat Achmet, Saleh Assoumani.

Plus particulièrement l’attaque de la maison d’arrêt de Moroni. « La mission de chercher les mines a été confié à Aboulheire et Msahazi Archimed. Une fois les mines trouvées et montées je me portais volontaire de chercher des personnes pour aller détruire la prison et libéré Abdallah Agwa et Oubeidillah Mchangama.

Malheureusement après trois rendez-vous ratées avec Chamsoudine Soudjayi, je n’ai pas pu y avoir les explosifs » Saleh Assoumani a aussi fait savoir qu’il était au courant de l’évasion du commandant Fayçal en prison et de l’attaque du camp militaire de Kandani. Il avait même informé ses proches de quitter la zone de Kandani. Des assauts ont été programmés sur l’aéroport et l’Ortc.

Suite à la publication de la vidéo de Saleh sur les réseaux sociaux, plusieurs citoyens manifestent leurs mécontentements vis-à-vis de ses déclarations. Ils jugent que le candidat «ne mérite pas être candidat dans notre pays. Achmet prétend être révolutionnaire. Mais il se trompe dans toutes les lignes. La révolution ne consiste pas a tué des innocents. La révolution est un changement de mentalité et une vision. Pas une destruction des biens et un blocage de la circulation.

Les comoriens ont déjà fait leur choix aux urnes. Ils ont voté le président Azali Assoumani. » dixit Said Ahmed Ali