Azali avait vraiment 2 coups d’avance !

Le président candidat nous a chanté « gwa ndzima » (1 seul coup) à coup de meetings, de réunions, de conférences durant cette campagne pour les élections présidentielles du 24 mars 2019 alors que l’artiste, l’ancien de l’école de guerre, l’artisan des accords de Fomboni avait en réalité 2 coups sous le chapeau et non un seul coup autrement dit « gwa ndzima ».

Son 1er coup a été de mobiliser ses troupes, ses partisans et ses sympathisants pour passer le message de ses velléités de gagner dès le premier coup à l’issu du scrutin à travers le slogan « gwa ndzima ».

Parallèlement il a pris le soin d’envoyer son frère d’armes, son subordonné, et je pèse mes mots car il s’agit ici d’une hiérarchie militaire, tout ceci pour noyauter l’union de l’opposition en vue de neutraliser leur candidat le plus sérieux à savoir Maître Mahamoudou.

Et pour preuve, le missionnaire Campagnard, ancien compagnon de Bob Denard, en service commandé a bien pris le soin de faire sa déclaration seul, à son domicile, sans la présence de quiconque n’en parlons pas du candidat le plus sérieux de l’opposition en la personne de Maître Mahamoudou du parti Juwa.

Ce dernier aurait été le seul à pouvoir mobiliser plus de foule et non Mr Campagnard du haut de ses 3%. Nom de Dieu ne soyons pas naïfs Svp.

Alors amis et compagnons du parti JUWA, mettons fin à cette mascarade de CNT et désolidarisons nous de ces imposteurs.

Svp svp éloignons nous de ces traîtres infiltrés à la solde du colonel Azali. Tout ceci n’est que mascarade car comme énoncé plus haut, le « gwa ndzima » n’était en fait qu’un leurre car indéniablement le colonel Azali n’a pas qu’un seul coup, il a 2 coups d’avance par rapport à nous ! »