La colère, cette mauvaise conseillère !

Qu’est devenue notre blogueuse favorite Faiza Soulé? On se le demande bien… surtout après avoir séjourné à Paris avec son mentor la fondatrice de la Voix de Comores, Nadia Tourqui, après avoir piégé Toufely, Agoi et Oubeidillah. Oui on s’attendait à une sortie exceptionnelle de sa part.

Dans l’espoir d’échapper à toutes représailles, son esprit l’aurait conseillé de prendre la fuite en France. Elle espérait s’effacer du paysager tout en déversant sa haine et sa violence via certains comptes de Facebook. Elle en a profité, pour au passage, apporter à la diaspora sa vision troublée des évènements qui l’auraient « obligé » à quitter le pays. Mais encore une fois, les Comoriens ne sont pas dupes et savent éperdument que cette campagne de désinformation a été financée par des groupes étrangers, des réseaux iraniens en vue de déstabiliser.

Mais aujourd’hui où se cache-t-elle ?

Elle est là. Notre Severine Servat national s’autoproclame maintenant martyr politique… regrette-t-elle d’avoir travaillé pour ceux qui lui avaient promis le poste de Directeur Général du journal Al-Watwan ?

Elle fait des passages dans ses tribunes d’hypocrites, sur les pages Facebook, les blogues, et dans les couloirs des rédactions de Moroni. Il ne faut pas que la machine s’arrête. Ces mensonges lui font des amis dans les institutions publiques et privées, et lui ouvrent les portes des conférences et points presses du pays.

Dommage… Au vu de l’atmosphère d’apaisements et des grâces distribuées même aux plus virulents, la situation serait propice pour un éventuel retour en grâce.

Ces œuvres avec Nadia et leurs bandes, imaginées et commanditées par des équipes proches de l’ancien Président Sambi, n’ont pas étés aussi rentables que prévu. Leurs bailleurs occultent n’acceptent toujours pas que leur guru soit en détention préventive suite au dossier de la citoyenne économique et au détournement de plus de 300 millions de dollars. Ce n’est pas les moyens qui manquent…

Mais selon nos informations, il semblerait que ses jolies dames aient regagné le bercail après avoir manipulé et trahi leurs compagnons d’infortune. On se souvient de la journaliste engagée au côté des opposants lors des élections précédentes. Mais qu’est-elle devenue ?

Entre-temps, son combat avec Nadia continue, comme elles aiment à le répéter. Merci Rosa Parks. On apprend que Faiza Soulé est devenue la rédactrice de la page de Facebook.fm animée par Agoi et Oubeidillah.

Elle a toujours tenté de persuader l’opinion qu’elle est en permanence victime d’intox et de fausses infos à son propos, à tel point qu’elle risque à force, de perdre sa crédibilité.

Comme dirait l’adage, « À force de crier au loup, évidemment, plus personne ne vient ».