Mêmes visages, nouvelle ère : une ouverture dans la continuité

Longtemps attendu, la composition de l’équipe gouvernementale a réussi à satisfaire toutes les parties. Le Président Azali a une fois de plus réussi le défi d’avoir un gouvernement représentatif et inclusive. Les nouveaux entrants occuperont pour la première fois la position de ministère. Ils seront toutefois accompagnés par des ténors de l’administration comorienne.

On constate peu de changement dans les ministères « clés » tels que les affaires étrangères, les finances ou encore la défense. En un sens, cela est logique : la vision d’émergence voulu par le Président Azali a débuté en depuis le début de son mandat de 2016. La période 2016-2019 posait le socle politique pour permettre le début d’une nouvelle ère : celle du développement rapide des Comores.

Entre les réformes entreprises pour assainir les finances de l’État, l’application d’un nouveau code de la route ou encore les nombreux chantiers énergétiques et routiers dans tout le pays, le Président à miser privilégiés les résultats aux choix politiques. Les nouveaux entrants apporteront des idées neuves pour permettre l’innovation dans des secteurs clés tels que l’éducation, la santé ou la culture.

Avec l’entrée de M. Soilihi Mohamed Djounaid au secrétariat d’état à la fonction publique et à la modernisation de l’administration, on comprend bien la volonté du Président de réformer le secteur publique pour en faire un administration efficace au service de tous les comoriens.

Hamid Mzé