💣 Le candidat Achmet Said devient le Ben Laden raté des Comores

Il nous a déçus. L’enseignant de Chimie, doyen de la Faculté des Sciences a trahi sa conscience et celle de ces milliers de Comoriens qui croyaient en lui. Jamais, on n’aurait pu imaginer que cet enseignant au joli sourire allait virer dans le banditisme et le terrorisme. Comme dit l’adage, il faut se méfier de l’eau qui dort.

Qu’a-t-il fait au juste ? Il a mis un plan pour déstabiliser le pays, il s’agit surtout de poser ou de jeter des explosifs artisanaux (mines, cocktail molotov…) là où passeraient potentiellement des responsables du régime Azali Assoumani. Il était au courant de l’attaque de la prison de Moroni. Il est considéré comme l’un des idéologues du plan de déstabilisation. Il a parlé à une ambassade à Moroni.

La vidéo de Saleh Assoumani nous dit tout. Achmet s’est laissé embourber dans un piège, il s’est laissé manipuler par les radicaux de l’Extrême droite, il s’est laissé dominer par les réseaux du Quai d’Orsay. J’ai pitié en lui. Il vient de quitter Moroni via un kwassa kwassa, entre à Mayotte avant Paris. Mais pourquoi il quitte les Comores ? Tout simplement parce qu’il est conscient qu’il a quelque chose à se reprocher. Que Dieu lui protège.