🚨 « Je suis le Président de toutes les Comoriennes et de tous les Comoriens »

« C’est donc avec modestie et détermination que je reprends mes fonctions au service du peuple comorien pour les cinq prochaines années. Je m’y consacrerai avec détermination, pour le bonheur de tous les Comoriens, dans leur diversité d’opinion. » Dixit le président Azali Assoumani lors de son discours d’investiture

Près de 20 mille personnes ont assisté à la cérémonie d’investiture du président réélu Azali Assoumani ce dimanche 26 mai 2019. Du jamais vu aux Comores.

À l’occasion de cette cérémonie, le chef de l’État a renouvelé ses ambitions de vouloir inscrire son pays parmi les pays émergents. « Nous avons à plusieurs reprises parlé de notre ambition d’atteindre l’émergence à l’horizon 2030 » dira-t-il avant d’annoncer que « les trois ans écoulés nous ont permis d’entamer le processus destiné à mettre notre pays sur les rails ».

Dans son discours le locataire de Beit-Salam s’est engagé a nouveau de mettre en avant les jeunes et les femmes « au cours de ce nouveau mandant qui débute aujourd’hui, je mettrai au premier rang de mes priorités, cette jeunesse et la gente féminine qui incarnent l’espoir et la force vitale de notre Nation ». Pour cela, il a promis de lutter contre le chômage des jeunes « la rénovation de notre système éducatif, la formation professionnelle et l’apprentissage aux métiers, auront toute mon attention, en vue de la création d’emplois pour les jeunes ».

Avant de parler de la sécurité, Azali Assoumani est revenu sur la question de la presse. Le président reconnaît que « la presse nationale est en crise » pour lui c’est «Une crise profonde et multiforme qui nécessite urgemment la tenue d’un séminaire pour élaborer un diagnostic et formuler des recommandations». Ainsi il s’est engagé à trouver de solution « Je prends ici l’engagement de veiller à la tenue de ce séminaire, afin d’initier une réflexion profonde, en vue de sortir la presse nationale de cette crise». Ensuite, le chef de l’État a informé que « D’autres sujets importants me tiennent à cœur : la paix, la sécurité et la démocratie dans notre pays, qui sont des valeurs, des piliers essentiels de la bonne gouvernance et de l’État de droit », dit-il en affirmant que «Les efforts en cours vont s’intensifier, notamment dans le secteur de l’énergie, pour diversifier et exploiter de nouvelles ressources énergétiques».

Par ailleurs, le prĂ©sident Azali Assoumani a insistĂ© sur la paix et la sĂ©curitĂ© des Comoriens « Je rappelle ici avec solennitĂ©, que je suis Ă©lu pour garantir la sĂ©curitĂ© de tous les Comoriens, veiller, par mon arbitrage, au respect du texte constitutionnel, et assurer le fonctionnement normal des pouvoirs publics et la continuitĂ© de l’État. Nous devons tous veiller Ă  ce qu’aucune entorse ne soit portĂ©e Ă  la paix, Ă  la sĂ©curitĂ©, Ă  l’État de droit et Ă  l’alternance dĂ©mocratique dans notre pays».

Avant de finir, le Chef de l’État a promis des mesures d’apaisement dans les prochains jours. « Je vous annoncer que dès la semaine prochaine, des mesures concrètes d’apaisement seront prises et un texte me sera soumis à cet effet».

Et pour clore, ses propos Azali Assoumani a réitéré son appelle a tous les Comoriens « Je voudrais, du haut de cette tribune, renouveler, en ce moment solennel, mon appel à tous les Comoriennes et Comoriens, aux acteurs politiques, économiques, sociaux, religieux, coutumiers et à toutes les forces vives de notre pays, pour une implication franche, sincère, ouverte et constructive, pour apaiser les esprits et faire tomber la fébrilité post-électorale affirmé » et de poursuivre que « Je vous appelle à œuvrer ensemble avec moi, pour bâtir, dans la dignité, un pays meilleur où il fait bon vivre et dont chaque Comorienne, chaque Comorien, de l’intérieur du pays comme de la diaspora, sera fier. Nous sommes capables de ce sursaut si nous croyons en nous-mêmes et si nous mettons en valeur les moyens et les potentialités formidables dont dispose notre pays, pour l’inscrire parmi les pays émergents à l’horizon 2030 ».

Saloua SaĂŻd