🚨 On a manifesté à Marseille… et alors ?

Des mamans, des papys et des jeunes smicards en quête de décompression se sont retrouvés à Marseille et dans certaines villes de France ce dimanche 7 avril. Ils parlent de manifestations citoyennes. Sauf que les slogans visent le pouvoir en place à Moroni. C’est leur problème. En vérité, on s’en fout de ces manifestations en série, manipulées et payées à l’argent frais par des richissimes qataris.

Ces Comoriens corrompus par le Qatar peuvent tenir 500 manifestations jusqu’à tant pis et envoyer les factures à Doha, on s’en fout. Ceux qui organisent ces manifestations vont surfacturer les évènements, faire les déductions nécessaires pour payer les charges de leur séjour en France. Ceux qui manifestent peuvent le faire autant qu’ils le voudront.

Leurs messages n’ont aucun sens, leurs rassemblements ne sont que du vent, vraiment du vent. Car, après tout, comment croire en la crédibilité de cette diaspora ? Une diaspora déconnectée de la réalité aux Comores. Une diaspora formatée par les fausses informations véhiculées sur Facebook. Une diaspora partisane qui veut pas que ceux ou celles reconnus coupables de faits de crimes ne soient pas entendus et jugés par la justice de leur pays. Une diaspora qui a démissionné de ce qui devrait être ses vrais combats. Je n’ai pas de respect envers cette diaspora-là.

Les Algériens de France se mobilisent pour parler d’investissements, d’affaires et de création de richesses dans leurs pays. Si les Maliens se réunissent, c’est pour réfléchir comment accompagner Bamako à devenir une ville respectable. La diaspora sénégalaise développe tranquillement des start-ups dans divers secteurs, permettant d’améliorer la vie des milliers de sénégalais. Les autoroutes construites par Macky Sall à Dakar ont été en grande partie appuyées par l’ingénierie de la Diaspora sénégalaise de France. Et la nôtre : manifs et canifs.

Qu’en est-il de ces Comoriens perdus en France et dont la plus grande partie paie leurs loyers grâce au RSA. Bien sûr, il y a des Comoriens installés en France, patriotes, qui font des belles choses, qui aiment donc leur pays mais qui refusent de s’embourber dans des jeux partisans contre ou pour le pouvoir. Ils sont les plus nombreux en France et refusent de suivre la folie des candidats de l’opposition. C’est la diaspora éclairée car apolitique.

Mais cette diaspora partisane, corrompue, et qui prêche dans le désert ne peut point m’inspirer de respect. Manifestez, manifestez et manifestez, mendiez l’argent des qataris, ridiculisez-vous, laissez-vous emporter par les mensonges sur Facebook, la vie continue aux Comores et à dimanche prochain à la Place d’Aix.

Athoumane Kassim, Moroni